Je m'identifie

La Champagne inscrite au Patrimoine Mondial ouvre une nouvelle page de son Histoire

12/15

Après huit ans de travail et un dossier présenté sous forme de livre d’art relié présentant en photo les plus beaux lieux de la Champagne, son organisation, son savoir-faire, l’Unesco a adopté à l’unanimité le 4 juillet 2015 l’inscription dela Champagne au Patrimoine Mondial. Quelle fierté pour ce monde viticole de voir son travail mondialement reconnu! Quelle chance pense Pierre Cheval, Président de l’Association «Paysages de Champagne» qui a œuvré avec toute une équipe pour mener à bien cette inscription et qui ouvre ici le cahier des charges d’hier et de demain…

Tout le monde rêvait de cette inscription sans trop y croire. L’idée est née lors d’une réunion au CIVC, les membres réfléchissaient à promouvoir la Champagne encore plus haut et plus loin. Cécile Bonnefond, alors présidente du Champagne Veuve Clicquot, émit l’idée d’une inscription au Patrimoine Mondial.

Pierre Cheval monta le projet avec son équipe, notam­ment Amandine Crépin, urbaniste de Reims. Il connut des aléas. «Il y a vingt ans, nous confiait-il, l’Unesco classait des monuments comme la Cathédrale de Reims et atta­chait peu d’importance à l’animation autour du lieu. Aujourd’hui c’est l’inverse! La 1ère orientation du projet n’a pas été retenue au niveau du Comité des Biens Français parce qu’elle était purement esthétique et ne prouvait pas la Valeur Universelle Exceptionnelle de la Champagne. »

Crayère

Or la Champagne est un patrimoine industriel vivant avec des éléments visibles (bassins, raisins, architecture de village, de maison, avenue de Champagne) et invisibles (les caves, l’immatérielle organisation professionnelle, le rôle des guerres dans son histoire, la puissance symbolique du produit). Après réflexion, la Champagne pouvait se prévaloir de trois éléments constitutifs: les coteaux comme bassins de production, le bâti des maisons de Champagne et leurs caves. D’où le nom du dossier Coteaux-Maisons et Caves. Restait à choisir des lieux emblématiques portant té­moignage pour l’ensemble du territoire de l’appellation Champagne. Furent retenus pour les caves, la Colline Saint Nicaise à Reims où se trouvent les Crayères Pommery, Ruinart, Veuve Clicquot, Taittingeret autres ; pour le bâti l’avenue de Champagne à Epernay, "exemple unique de l'intégration d’une ville dans la ville, avec des espaces produits, mais aussi des logements ouvriers ou patronaux". C’est l’avenue où siègent les maisons Moët & Chandon, Perrier Jouët, Pol Roger, Boizel pour ne citer qu’elles; et pour les vignes, les coteaux historiques d’Hautvillers et de la Vallée de la Marne. Le tout, constituant un ensemble original et unique,a été promu Patrimoine Mondial le 4 juillet 2015 par l’Unesco à Bonn». Quelle fierté!

Pierre Cheval

La phase 1 du projet est terminée, mais «c’est le début du commencement, explique Pierre Cheval. C’est l’ensemble de la Champagne mise à l’honneur, les 320 communes de l’appellation, qu’il faut valoriser, des engagements lors de cette signature ont été pris en ce sens, ils sont inscrits dans le plan de gestion»! Cela implique une équipe au travail, une structure de gestion et une personne référente à l’Unesco.

Le plan de gestion, c’est un document de travail à trois volets. Le 1er vise à préserver l’espace alentour, à créer des aires de valorisation architecturale et paysagère dans les villes comme Reims et Epernay mais aussi dans les villages. A Ay, par exemple, seront réhabilitées par la mairie les venelles impasses et cours. Le second invite à agir pour les coteaux historiques et à adopter des pratiques culturales de haute valeur environnementale. Cette mesure concerne aussi les forêts; de nombreux bois bordant les vignes devront évoluer pour devenir forêt d’exception comme Verzy et Hautvillers. Le 3ème concerne l’animation culturelle de la zone: création de musées, centre d’interprétation, soutien aux associations culturelles, théâtres, opéra, festival…

Coteaux-historiques - Hautvillers, vendangeoir Ste-Hélène.

« Être inscrit au Patrimoine Mondial est une grande chance pour la Champagne!», explique Pierre Cheval. Ce clas­sement induit le développement d’un œnotourisme d’ex­ception. La région, les départements, les vignerons doivent se préparer à bien recevoir ces visiteurs, à travailler avec les restaurateurs, les offices de tourisme, bref avec tous les opérateurs pour créer des produits clé en main, des séjours de rêve.

«Cette inscription a suscité une grande émotion car elle invite à dépasser le quotidien pour le rendre mythique», poursuit Pierre Cheval qui laisse le mot de la fin à l’Am­bassadeur de France à Bonn qui s’est écrié: «Le monde entier connaissait le Champagne, maintenant il connaîtra la Champagne»!

Marie-Caroline Bourrellis
Photos: Champagne Création et Michel Jolyot

 

Domaine Pommery